Prospect Expert Platform

This Project is now closed

Evaluation finale du projet ASARA (projet Amélioration de la Sécurité Alimentaire et augmentation des Revenus Agricoles) dans le sud et le sud-est de Madagascar

Country Madagascar
Sectors Rural development and food security
Language French
Status Framework
CV Deadline 2018-10-15 (Closed Project)
Background

Madagascar affiche un PIB par habitant estimé à 402 USD (FMI, 2015), ce qui classe l’île de 24 millions d’habitants parmi les dix pays les plus pauvres au monde. Il est l’un des rares pays à avoir vécu, durant la décennie passée, une stagnation du revenu par habitant avec une hausse soutenue de la pauvreté1. D’autres indicateurs mettent en évidence la situation du pays : Indice de Développement Humain (154ème sur 188 en 2014, 161ème en 2017), classement Doing Business (164ème), classement Transparency International (123ème). La Banque mondiale et la Banque africaine de développement considèrent d’ailleurs Madagascar comme un État fragile.

Cette situation résulte d’une trajectoire de croissance particulièrement erratique depuis l’Indépendance, alternant cycle d’accélération du développement et crise politique induisant systématiquement une régression du revenu par habitant (91 %des habitants vivent actuellement avec moins de 2 USD par jour). Cinq années de crise politique (2009-2013) accompagnées de sanctions internationales ont négativement affecté les capacités institutionnelles du Gouvernement, la croissance économique et les efforts de développement. Madagascar émerge, non sans peine, de cette dernière crise politique et économique : faiblesse des ressources intérieures, chute des dépenses publiques de 17,4 % du PIB en 2008 à 13,5 % du PIB en 2013, effondrement des budgets sociaux et contraction de l’investissement public (de 7,7 % du PIB en 2008 à 3,1 % du PIB en 2013) et privé (de 33 % à 16 % au cours de la même période). La croissance ne réussit pas à décoller : 2,3 % en 2013, 3,3 % en 2014, 3,1 % en 2015. Les secteurs les plus porteurs (agroalimentaire, tourisme, exportations, travaux publics, grande consommation) n’ont pas vraiment connu de croissance, et l’activité a été tirée ces dernières années principalement par le secteur minier.

En 2010, 80% de la population vivait toujours en milieu rural. L’agriculture, l’élevage, la pêche et la foresterie constituent la base de l’économie malgache, totalisant 85 % des emplois2. L’équilibre fragile entre faible progression de la productivité agricole et croissance démographique constante (1,4 % de croissance du secteur agricole en 20143 pour 2,9 % de croissance démographique) ne permet pas au secteur primaire, dans son état actuel, de subvenir aux besoins en aliments et en emplois de la population rurale, ni d'accroître leurs revenus de manière durable. La pauvreté en milieu rural touchait ainsi 82% des ménages en 2010 (73,5% en 2005).

Les ménages ruraux sont particulièrement exposés aux chocs climatiques et environnementaux, face auxquels leur capacité de résilience est très faible, et vivent des conditions précaires caractérisées par des privations en capital, en biens de première nécessité et conduisant à des dépendances aux ressources naturelles (bois de chauffe, bois de construction, terres agricoles, etc.). Les problèmes d'insécurité alimentaire constituent la conséquence la plus immédiate de cette pauvreté.

Le projet ASARA, financé dans le cadre du 10ème Fonds Européen de Développement (FED), vise à contribuer à la réduction de la pauvreté des populations rurales dans la région d'influence de Fort- Dauphin et de son port et de réduire leur vulnérabilité aux chocs climatiques et environnementaux. L'objectif spécifique est de réduire l’insécurité alimentaire, à travers : i) l'amélioration de la capacité d'autosuffisance des ménages en produits vivriers de base (dimension "disponibilité" de la sécurité alimentaire) et ii) l'augmentation du revenu agricole des exploitations (dimension "accessibilité") par le développement des activités agricoles génératrices de revenus (AGR).

Objectives

Une évaluation systématique et opportune de ses programmes et de ses activités est une priorité établie6 de la Commission Européenne7. L’évaluation se concentre sur l’analyse des réalisations, l’atteinte et la qualité des résultats8 des actions, dans le contexte d’une politique de coopération en constante évolution, avec un accent de plus en plus marqué sur les approches orientées sur les résultats et la contribution à la mise en oeuvre des Objectifs de développement durable (ODD).

De ce point de vue, les évaluateurs devraient trouver les preuves expliquant les raisons, les cas de figure et la manière dont ces résultats sont liés à l’intervention de l’UE et essayer d’identifier les facteurs générant ou entravant le progrès.

Les évaluateurs doivent fournir une explication des liens de cause à effet existant entre les inputs et les activités, et les outputs, les résultats et les impacts. Le travail des évaluateurs doit encourager la responsabilisation, la prise de décisions, l’apprentissage et la gestion.

Project Position 1

Position Evaluateur catégorie 1
Qualification

Un diplôme de niveau Bac + 5, spécialisé en agroéconomie, développement rural, économie du développement ou autre domaine pertinent pour la mission

Required Experience
  • 12 années d’expérience dans la formulation, la mise en oeuvre ou le suivi de projets/programmes de développement agricole / développement rural, dont au moins 6 années à l'international (expérience acquise dans au moins 2 pays en développement différents) ;
  • 5 expériences d'évaluation de projets/programmes, dont au moins un projet/programme financé par l'UE ;
  • 3 expériences comme chef de mission ;
  • 3 années d'expérience en Afrique sub-saharienne.
Estimated Manpower 41 WD
Mission Begin 11/2018
Mission End 03/2019
Other

Autres exigences de l’équipe :

  • Dans son ensemble, l'équipe d'expert devra couvrir les domaines d'expertise suivants : Sécurité alimentaire (production agricole, élevage, accès aux intrants, stockage…) - Financement agricole - Microfinance - Infrastructures rurales - Développement des chaînes de valeur inclusives – Activités Génératrices de Revenus – Genre – Gestion des Ressources Naturelles – Agroécologie ;
  • Expérience dans l'évaluation de projets à caractère multisectoriel en milieu rural.
  • Expérience dans l'aide au développement dans les Etats fragiles ou en situation de crise ;
  • Expérience dans le domaine développement agricole / rural à Madagascar ;
  • Expérience d'évaluation sur base des approches et méthodologies de l'UE.

Connaissances linguistiques de l’équipe:

  • Français : au moins 1 membre doit posséder un niveau d’expertise C2 ; les autres membres doivent posséder un niveau d'expertise C1.
  • Malgache : il est souhaité (atout) qu'un membre possède un niveau d’expertise C1.

L’Union européenne mène une politique d’égalité des chances. La parité des genres dans l’équipe proposée, à tous les niveaux, est vivement conseillée.

Contact Christophe De Jaegher

Project Position 2

Position 2 Evaluateurs catégorie 2
Qualification

Un diplôme de niveau Bac + 4 dans un domaine pertinent pour la mission.

Required Experience
  • 6 années d’expérience dans la formulation, la mise en oeuvre ou le suivi de projets/programmes de développement agricole / développement rural, dont au moins 3 ans à l'international (expérience acquise dans au moins 2 pays en développement différents) ;
  • 1 expérience d'évaluation de projets/programmes ;
  • 2 ans d'expérience en Afrique sub-saharienne.
Estimated Manpower 70 WD pour les 2 evaluateurs
Mission Begin 11/2018
Mission End 03/2019
Contact Christophe De Jaegher

Project Position 3

Position Evaluateur catégorie 3
Qualification

Un diplôme de niveau Bac + 3 dans un domaine pertinent pour la mission.

Required Experience
  • 3 années d’expérience dans la formulation, la mise en oeuvre ou le suivi de projets/programmes incluant la réalisation d'infrastructures rurales (aménagements hydroagricoles, infrastructures de stockage et ou pistes) ;
  • 1 expérience d'évaluation de projets/programmes.
Estimated Manpower 31 WD
Mission Begin 11/2018
Mission End 03/2019
Contact Christophe De Jaegher